Bonjour, chats des rues, ici Mirabelle.

mirabelle

Je viens vous raconter mon histoire et vous donner des nouvelles de ma petite vie. Je suis une minette arrivée un jour, on ne sait plus trop comment, dans une pension pour chevaux, il y a 6 ans, je n’avais jamais vu le vétérinaire et n’étais donc pas stérilisée. Les gens qui ont des chevaux en pension ont toujours pris soin de me donner à manger tous les jours matin et soir.

Et puis voilà, au mois de mars dernier, des nouvelles cavalières ont décidé qu’une pension pour chevaux n’était pas un endroit pour faire un élevage de chatons, parce que n’étant pas stérilisée vous vous doutez bien que je faisais pas mal de petits. Je ne sais pas ce qu’ils devenaient ! J’avais encore fait 3 chatons. Il en restait 2 près de moi, dans le foin, au-dessus des box des chevaux et ils n’avaient eu, à 4 mois, encore aucun contact avec les humains.

Les demoiselles m’ont alors emmenée chez « Chats des Rues 63 », qui a gracieusement accepté de me stériliser en tant que « chat libre ». Une fois cette lourde opération réalisée, les jeunes filles ont insisté pour que je retourne dehors, même si étant sociable, j’aurais pu être adoptée.

Elles ont aussi capturé avec une trappe mes 2 enfants et elles les ont amenés à « chats des rues 63 ».

Dans ma pension de chevaux, maintenant, c’est moi la chef, je chasse les souris, on me nourrit, on me câline, je peux dormir dans les box avec mes chevaux, et quand il fait très froid et qu’on m’invite à rentrer à côté de la cheminée, je tourne les talons et file me rouler dans le foin. Je suis donc la plus heureuse des minettes d’être retournée chez moi, auprès des gens que j’aime et de mes gros animaux préférés.

Je voudrais remercier « Chats des Rues 63 » car grâce à leur intervention, j’ai pu prendre du poids (beaucoup de poids hihi !), et surtout, maintenant, je peux vivre une vie paisible sans être sans cesse harcelée par les matous du coin !

Mes 2 petits –  qui me ressemblent beaucoup n’est-ce pas ? –  ont été adoptés, vous les connaissez bien, ils s’appellent Dupont et Dupond (ex Méli Mélo)

Plein de ronrons, de tête de souris en cadeau, et surtout bonne année !”