Coucou chats des rues !!!

C’est moi, Maxwell ! Un ancien adopté (adulte) en 2016 ! Je poste pour vous souhaiter mes Meilleurs vœux : à vous, à  l’association, aux formidables nounous et à tous mes cha-mis avec ou sans humains fixes.

Mais je souhaiterais aussi raconter dans les grands traits  mon année d’adoption pour sensibiliser sur les conséquences de notre errance.

Cela fait 1 an jour pour jour que mon humaine a croisé mon regard sur la page de chats des rues ; 1 mois pour se rendre compte, que LE CHAT de SA vie, ben, c’était moi !

Maintenant cela fera 1 an qu’elle est avec moi, que j’ai bien voulu suivre son rythme de vie. Il faut juste savoir, que moi ancien errant, ce que je souhaite c’est juste une chaleur humaine omniprésente à mes côtés.

Mais j’ai quand même bien accepté un colocataire qui bulle trop à mon gout : Croustibat le poisson.

Depuis longtemps je voulais un copain de jeu. Je l’ai ! Depuis presque 5 mois, un monstre agite mon quotidien, Mlle Pimousse (ou Moise sauvée des eaux, bébé chat récupéré par ma maîtresse à 3 semaines dans un caniveau) avec qui je forme, selon ma maîtresse la team « Poil’uhu’ ». (on est très collant parait-il) Elle est ma copine de jeux, ma copine de bêtises et ma thérapeute de galères.

Eh oui, galère, après avoir frôlé la mort  par deux fois. Suite à mes mois d’errance, j’ai développé une colopathie mais aussi des problèmes urinaires. Problèmes qui m’ont mené aux urgences vitales et à une alimentation médicale pour toute ma vie

Je suis très (trop ?) cool avec les humains, qui eux n’ont pas hésité à m’abandonner, à me maltraiter. J’ai extrêmement peur  des frappements de mains,  des cris  et surtout des sacs poubelle. Et pourtant, malgré cela, depuis le début, mes nounous en témoigneront, je ne souhaite qu’une chose, qu’on m’aime.

Dans tous les cas, les futurs adoptants, n’hésitez pas. Nous, les matous adultes, dans notre sombre passé, on garde toujours notre âme de chaton ! On garde notre fougue du jeu, notre vivacité d’esprit, et surtout, nous serons quoiqu’il arrive, extrêmement attachés et attachants, et nos problématiques liées à l’abandon vite mises en exil !!!

Alors pour cela, dans mes vœux je souhaite surtout une longue continuation à l’association,  aux cha-mis errants de trouver, enfin leur toit, leur famille. Mais également  de nombreux adoptants

Alors à toi futur(e) adoptant, je te souhaite  d’avoir ton coup de cœur pour un matou en galère, l’aimer, et contribuer à son sauvetage ! Allez, sur ce, je vais vous laisser, j’ai une leçon de respect à infliger à la petite et mon Croustibat à surveiller.

Cha-micalement Maxwell,  et sa maîtresse qui vous sera toujours reconnaissante pour son gros “Bébé chat”!

(p.s: pensée à ma dernière nounou, vous constaterez que maintenant nous sommes deux à aimer ce griffoir soucoupe!)