La chatte qui avait la gale des oreilles

ÊTRE CHAT ERRANT : c’est souffrir …

 

Elle m’appelait « la forestière », c’était une dame âgée qui m’avait découverte dans son jardin où elle nourrissait déjà des chats errants. Sa voisine l’a alors aidée à capturer les 4 chats et à les « transformer en  chats libres » de la ville de Clermont. Nous avons été identifiés et stérilisés puis relâchés dans le jardin.

 

Mais, notre nourrisseuse est décédée et sa maison fermée. « Chats des rues » nous a re-capturé ma vieille copine et moi et nous a installé dans la maison d’une « nounou ». La 3eme minette qui restait s’est installée dans le jardin d’une autre voisine qui l’a prise en charge et lui a installé un abri.

Lorsque la bénévole de « chats des rues » m’a amenée chez la vétérinaire elle était inquiète de voir mes oreilles complétement rongées. J’avais simplement la gale, depuis sans doute longtemps !

 

 

Elle a alors dû m’enfermer dans une « cage de convalescence» pour soigner tous les jours mes oreilles pendant 3 semaines. Mais j’ai apprécié ses soins !! C’est insupportable les démangeaisons provoquées par la gale et, après quelques jours de soins, j’avais moins mal, elle a pu me libérer dans une pièce et je me suis laissée caresser. C’est bon la vie au chaud ! Mes oreilles sont guéries mais elles sont totalement déformées !!

 

AIDEZ NOUS A LES SORTIR DE LA RUE
FAITES UN DON
ADOPTEZ UN ADULTE CRAINTIF