La chronique de Lulu – Mars 2017

Je vais vous raconter deux histoires vécues par nos nounous-nourrisseurs qui montrent encore une fois combien nous, les chats, nous pouvons faire preuve de solidarité avec nos congénères !

1ere histoire :

Un groupe de 3 « chats libres » est suivi depuis 4 ans par les bénévoles de « chats des rues ». Ils vivent dans une ruelle piétonne, dans des abris installés dans une cave, d’où ils peuvent entrer et sortir à volonté. Deux de ces chats, une minette et un gros matou, sont inséparables, ils sortent de la cave dès qu’ils reconnaissent leurs nourrisseurs et viennent à leur rencontre en se frottant l’un à l’autre et se faisant plein de démonstrations d’amour !

Un jour, seule la minette était présente, le matou introuvable dans la rue et la cave. Le lendemain matin, lorsque la nourrisseuse est apparue à l’angle de la rue, la minette a commencé à miauler et tourner autour d’elle. Elle est restée près de la nourrisseuse en miaulant tout le temps de la préparation des repas, elle était très agitée et ne cessait de regarder la nourrisseuse en miaulant sans s’intéresser du tout à la nourriture.

Le gros matou n’étant toujours pas là, la nourrisseuse a commencé à penser à un accident. Elle a arpenté la ruelle, appelé, regardé tous les recoins. La minette, elle, ne cessait de miauler et s’était installée devant une porte de cave. En examinant cette porte la nourrisseuse a alors aperçu par un petit trou grillagé la tête du matou ! Il n’appelait même pas ! C’était sa copine qui essayait de montrer où il était enfermé !

La nourrisseuse a enfoncé la porte et libéré le chat. Les 2 amoureux se sont fait des câlins, se sont frottés l’un à l’autre… Comment s’était-il fait enfermer ? Mystère !

2eme histoire :

Depuis 2 mois l’association tente de soigner une jeune chatte qui a un prolapsus anal pour lequel elle doit avaler un médicament très amer qu’elle refuse. La nounou habituelle devant s’absenter, c’est une autre qui a pris la malade chez elle.

LULU MARS 2017 3

La chatte a été mise en cage de convalescence et n’a pas eu de contact avec les chats de cette nounou.

Le 1er matin où il a fallu faire avaler le médicament, la petite chatte a été posée sur une table, pattes maintenues fermement par une autre personne. La nounou s’est penchée pour ouvrir la gueule et y mettre le comprimé, la chatonne a commencé à hurler et a visiblement appelé au secours car un des autres chats en accueil chez cette nounou a bondi sur la table et a donné un grand coup de patte, toute griffes sorties,  sur le front de la nounou !! Ce chat n’est absolument pas agressif. C’est sûr, il a cru qu’on faisait du mal à la minette et a voulu lui porter secours !

Oui, nous les chats, on est capables d’aider les autres.

Moi, Lulu, je suis comme les autres, j’adore mes copains, je leur fais la toilette, je dors serré contre eux …  LULU