Mon chat parachutiste

chatpara1La nuit du 23 au 24 Aout, mon « Attila » s’est envolé du 4ème étage de mon appartement à cause d’une fenêtre mal fermée. Nous ne nous en sommes rendu compte que le matin à 6h en nous levant. Nous sommes descendus en bas pour le chercher, mais pas de chat. A cette minute nous ne pensions pas à fouiller les poubelles mais malheureusement, il faut l’envisager.

Nous avons mis des affiches partout dans le quartier, demandé aux voisins d’ouvrir leurs caves et garages, nous avons cherché de jour comme de nuit. On a reçu beaucoup d’appels mais ce n’était pas le bon chat. Des gens malveillants se sont amusés à nous appeler en pleine nuit, pour nous déclarer avoir mangé le chat au kebab du coin, ou pour nous dire des « bêtises ». Quand nous sommes tristes et fatigués on le supporte mal !

Un matin vers 11h, quelqu’un nous appelle, un appel sérieux

« J’ai vu votre affiche, je pense que j’ai écrasé votre chat » (les détails paraissaient sérieux), et « je l’ai mis dans une poubelle en face de chez vous ».

NE METTEZ SURTOUT PAS LES CHATS ÉCRASÉS DANS UNE POUBELLE (les éboueurs ne regardent pas dans les poubelles.) ne les enterrez pas dans votre jardin.

Comment savoir si c’était bien ATTILA ?

Lorsque vous trouvez un animal, il faut l’amener chez un vétérinaire, la recherche d’une puce électronique est gratuite. Si l’animal est pucé, le vétérinaire prévient de suite les propriétaires. Rappel : la puce ne se sent pas au toucher, la puce est invisible.

Si vous ne pouvez pas l’amener chez un vétérinaire demandez à la municipalité d’envoyer la fourrière pour le récupérer.

Lorsque l’animal est mort, laissez le cadavre sur le bord du trottoir, les maîtres pourront peut-être le retrouver, et appelez la municipalité pour qu’elle ordonne à la fourrière de récupérer le cadavre. La fourrière va vérifier si l’animal est identifié, même décédé, et alertera le propriétaire.

Faire, dans tous les cas, une photo de l’animal pour la mettre sur des sites comme « pet alert » ou « chats perdus.org »

Et miracle, le samedi 12 septembre, notre voisine sonne à notre interphone :

« Tila est en bas, c’est lui ! Descendez ! ». Nous étions sous le choc, mais tellement heureux. Et oui, c’était lui, amaigri (de 5.7 kg à 3.9 kg), et les pattes avant cassées…, déshydraté.

Où est-il resté terré tout ce temps ?

Mais quel bonheur de retrouver son chat ! La maisonnée revit.

Alertez votre mairie pour que la fourrière récupère tout animal mort ou vivant (si vous ne pouvez pas l’amener vous même chez un vétérinaire).

Aidez les personnes qui cherchent leurs animaux, soyez sensibles aux affiches de chats perdus, notez le numéro de téléphone, mettez les annonces dans les halls d’immeuble …

Sécurisez vos fenêtres, n’attendez pas qu’un accident comme le nôtre vous arrive. Il existe des solutions : grillages, panneaux… Pour pouvoir aérer sans soucis. Malheureusement un chat « parachutiste » a 100% de chances de recommencer.

chatpara2chatpara3