Vous trouvez un chat errant : ALERTEZ VOTRE MAIRIE !

Vous trouvez un CHAT  ERRANT : ALERTEZ VOTRE MAIRIE !

 

Le maire a des responsabilités et des obligations vis-à-vis des animaux errants

D’après les pouvoirs de police qui lui sont conférés, un animal en état de divagation ou accidenté est sous la responsabilité du maire de la commune où il a été trouvé (art. L. 212 1 et L. 212 2).

Article L211-24  Chaque commune doit disposer d’une fourrière

La fourrière est donc un service public relevant des collectivités territoriales, contrairement au refuge qui est « un établissement à but non lucratif géré par une fondation ou une association ».

  • La fourrière assure la prise en charge, la garde et l’entretien des animaux errants ou saisis
  • Elle procède à la recherche des propriétaires des animaux trouvés, et à leur restitution quand ils sont réclamés (art. L. 211 25 du code rural).
  • L’animal errant est gardé en fourrière sous un délai franc de garde de 8 jours ouvrés (art. L. 211 25 du code rural).

 

Lorsque vous trouvez un chat errant, perdu, abandonné, blessé ou mort il faut téléphoner à la mairie, la police ou aux pompiers pour que ces autorités donnent l’ordre à la fourrière de venir récupérer l’animal.

Vous ne pouvez pas téléphoner vous-même à la fourrière, mais les mairies, la police ou les pompiers doivent, eux, alerter la fourrière et lui demander d’assurer la capture de l’animal.

 

Il y a hélas trop de dysfonctionnements dans ce dispositif et des quantités de chats continuent à souffrir, voire mourir, dans la rue parce que les mairies n’assurent pas leurs responsabilités.

 

Voici un témoignage :

 

” Je suis un jeune étudiant. Le 7 décembre 2017 aux alentours de 16h30 devant la résidence où j’habite, j’ai aperçu un chat errant, en m’approchant de celui-ci j’ai constaté ses nombreuses blessures.

Ce chat noir et blanc souffrait et ne pouvait plus bouger à cause de ses pattes brisées. Il avait une énorme plaie au museau.

J’ai donc pris contact avec l’association « Chats des rues 63 » qui m’a conseillé d’appeler la police, les pompiers ou encore la mairie pour que ceux-ci appellent la fourrière pour récupérer rapidement le chat blessé.

Malheureusement à chaque fois que j’appelais l’un d’entre eux je tombais sur une personne me disant qu’il ne pouvait rien y faire et me redirigeait vers l’autre service qui, lui aussi, était incapable de répondre à ma demande.

J’ai donc décidé de rappeler l’association « chat des rues 63 » pour lui faire part de mes résultats décevants et la personne que j’avais au téléphone a gentiment proposé de se déplacer pour venir récupérer le chat.

Une fois récupéré, nous l’avons emmené à la clinique vétérinaire la plus proche où nous avons dû le faire euthanasier pour apaiser ses souffrances au plus vite.

Je remercie sincèrement cette association pour avoir répondu à mon appel à l’aide, contrairement à tous les autres services de la ville que j’ai cités qui ne m’ont été d’aucune aide.”

Et, une fois de plus, c’est l’association qui a dû intervenir et payer consultation vétérinaire, euthanasie et incinération en lieu et places des services publics auxquels cette tâche revient !

Chats des rues 63.