Voici Nina

Aujourd’hui je suis en colère. En colère contre l’humain qui encore une fois me dégoûte.

Nina a été trouvée devant chez moi, en plein centre-ville à Clermont, elle se frottait aux jambes des passants comme pour demander une caresse, un peu d’amour et pourquoi pas,  quelques croquettes ? Je l’ai aperçue de ma fenêtre, demandé aux passants si elle était à eux, ce qui n’était pas le cas. Des gamelles de fortunes avaient été installées le matin même.

Il ne m’était pas concevable de laisser, ce que je pensais être un chaton, dans la rue. Je suis donc descendue puis après quelques caresses je l’ai mise en sécurité chez moi. Son petit gabarit et sa grande maigreur m’ont fait penser qu’elle était jeune. J’ai appelé l’association Chats des rues 63, dont je suis bénévole, afin qu’elle soit vue par un vétérinaire.

Toujours aussi réactifs, Nina était dans les heures suivantes chez le vétérinaire de l’association. Le résultat était sans appel : chatte de 5 – 6 ans minimum avec le poids d’un chaton, très déshydratée et affamée !!!

Quelle ne fut pas ma colère ! C’est sans trop savoir si Nina allait survivre que je l’ai récupérée chez moi pour lui donner tout l’amour et les soins nécessaires.  Nina est une chatte parfaite, elle est TRÈS sociable et ne fait pas de bêtise. Qu’a-t-elle donc fait pour mériter la vie de misère dans laquelle je l’ai trouvée ?

Durant ces 15 jours Nina a repris du poids et son état s’est un peu amélioré. Toutefois mon instinct me criait depuis le début que quelque chose n’allait pas : ses reins. Une visite chez le vétérinaire ce matin nous a permis de confirmer qu’elle souffre d’une insuffisance rénale sévère mais aussi qu’elle est en réalité âgée d’au moins 10 ans. J’ai promis à Nina que jamais elle ne retournerait  à la rue et qu’elle aurait une famille pour toujours. Je tiendrai ma promesse en prenant soin d’elle jusqu’au bout. Rien ne vaut le regard reconnaissant de Nina ainsi que la joie que j’éprouve chaque matin en la voyant arriver joyeusement vers moi.

Hélas son état s’est rapidement aggravé, elle est restée trop longtemps dans la rue sans soins, il n’est plus possible de la prolonger sans qu’elle ne souffre beaucoup, j’ai dû la faire « endormir ».

Aux personnes qui l’ont abandonnée ainsi qu’aux gens lui ayant tourné le dos dans la rue, voyez où conduit votre comportement. Un animal c’est une responsabilité à vie, si vous ne prenez pas soin de lui, qui le fera ?

Les chatons sont adorables. Les adultes et les vieux chats méritent aussi d’être adoptés. . Malheureusement la plupart des gens ne veulent que des chatons, les adultes ne les intéressent pas, encore moins les âgés et malades. Pensez-y !!

Manon